• Prendre son chinchilla plus facilement

     Informations © Chinchillas de Minuit

     

    Prendre son chinchilla plus facilement

     

    Il peut être parfois difficile de prendre son chinchilla dans ses bras surtout s'il n'est pas du style à être coopératif. Il existe quelques techniques qui permettent d'aider votre animal à se sentir plus en confiance. Car bien évidemment, si votre rongeur n'est pas certain de vos intentions, il aura tendance à fuir comme son instinct le lui dicte. Il ne faut pas oublier que contrairement aux chiens et aux chats qui sont des prédateur, le chinchilla est une proie. Il a donc une façon différente de percevoir le monde et des réflexes de défense différent des leurs.

     

    Si on considère l'anatomie du chinchilla, on remarquera que ses yeux sont ceux d'une proie. C'est a dire, qu'ils sont disposés sur les côtés de son visage et non en avant. Cela change donc sa perception du monde. Contrairement aux humains qui ont les yeux situés en avant, on crois que le chinchilla ne voit pas ce qui est directement sous son nez, qu'il posséderait un angle mort devant lui. Aucune étude sur le sujet n'a été fait à ma connaissance, mais on peut facilement vérifier cette hypothèse en disposent notre main devant son museau, sans toucher à ses vibrisses. On remarquera que la plupart du temps, il ne réagira pas. C'est seulement quand on touche ses moustaches qu'il nous reniflera et bien souvent, il en sursautera au contact. Je soupçonne donc fortement le chinchilla de ne pas voire ce qui est proche devant lui. Un peu comme pour les chevaux. En contrepartie, il aurait un champ de vision beaucoup plus large pour surveiller les environs. Je ne serais pas étonné qu'il puisse voir derrière lui car quand on approche la main de son arrière-train, il aura tendance à faire un pas de côté pour nous éviter.

     

    Pour contrer cet effet, j'ai remarqué qu'il était plus facile d'approcher un chinchilla par les flancs. On touchera d'abord ses vibrisses pour lui indiquer notre présence, puis on pourra le soulever en disposant nos mains de chaque côté de son corps. Au début, il tentera de fuir, mais avec un peu d'entrainement, il saisira le concept et se laissera manipuler plus facilement. Vous pouvez aussi l’avertir vocalement de votre intention ou lui faire un geste qu'il finira par associer à cette action. Récompenser le par une séance de grattouille pour créer une association positive entre la demande et l'action.

     

    Prendre son chinchilla plus facilement http://chinchillasdeminuit.eklablog.com/

    Je peux sortir?, photo © Jaycika

     

    Éviter les erreurs:

    Ne prenez jamais votre chinchilla par le dessus. C'est un comportement typique des prédateurs et cela les effraies beaucoup. Puisqu'ils sont petits, nous avons souvent tendance à faire ce geste, mais il est à proscrire car le chinchilla l'interprète comme étant une menace. Éviter aussi les gestes vifs et saccadés qui lui rappelle d’instinct une attaque imminente. La fuite est le principal élément de défense du chinchilla. Il ne réfléchit pas quand il le fait, c'est un réflexe naturel. Il se retire pour mieux analyser la situation dans un coin qu'il trouve inaccessible pour son opposant. Suite à cela, il reviendra probablement vers vous, jugent que vous n'êtes pas une véritable menace.

     

    Il est important d'apprendre à votre chinchilla de ne pas sortir de sa cage sans qu'il ne soit d'abord passé par vos mains. En plus d'indiquer le temps de la récréation (donc une autre association positive), cela permet de VOUS DONNER LE CONTRÔLE sur le moment de la sortie. Si on veut faire un parallèle simpliste, on ne récompense pas un chien surexcité en lui ouvrant la porte. On attend qu'il soit calme, puis on lui permet de sortir. On doit appliquer la même règle pour le chinchilla. Une fois qu'il est calme, on le prend et on le dépose en dehors de la cage. C'est l'humain qui décide quand il a le droit de sortir et non le chinchilla. Cela évitera que dès que vous ouvrez la porte, qu'il tente de filer comme une flèche.

     

    Je vous conseille aussi de lui apprendre à retourner dans sa cage de lui-même quand vous lui demandez. Cela évite les confrontations et permet de réduire le stress autant chez le chinchilla que pour vous. Pour ce faire, vous pouvez vous asseoir devant la porte de la cage et le contraindre à une petite zone. Chaque fois qu'il retourne dans sa cage dite "maison" ou taper sur le bord du grillage et donnez lui un petit morceau de friandise. Normalement, il comprendra le principe rapidement. Agrandissez son champ d'action jusqu'à ce qu'il exécute parfaitement la commande. À ce moment-là, vous pourrez lui donner accès à une pièce entière et sécurisé.

     

    Article © Chinchillas de Minuit

     

     Informations © Chinchillas de Minuit

    « Désinfecter le biberonLe logo expliqué »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,