• Pourquoi reproduire?

  • Toutes informations © Chinchillas de Minuit

    Pourquoi reproduire? 

    Pourquoi reproduire ?

     

    Il peut-être tentant pour un particulier de faire reproduire ses chinchillas pour apprécier les joies d’avoir des petits bébés à la maison. Pourtant, et particulièrement chez le chinchilla, c’est loin d’être aussi idylliques que cela peut le laisser paraître. Les enjeux sont beaucoup plus importants que cela. Il existe nombres de raisons de ne pas reproduire des chinchillas sans pedigree. Entre autre, pour ne pas transmettre des gènes malades et pour ne pas affaiblir les lignées déjà existantes. Ce n’est pas une question de concours, de prestige ou de réserver la clientèle uniquement aux éleveurs aguerrit mais bien de protéger la génétique déjà affaiblie au Québec et partout ailleurs de l’espèce. De plus, quand on devient un éleveur, il est de notre devoir de faire un suivi des animaux adopté et de bien renseigner les nouveaux propriétaires. C’est un travail, une responsabilité lourde à porter.

    Le but premier d’un véritable éleveur n’est pas de faire de l’argent à tout prix ou de produire des animaux en masse. Non, le premier but de ce celui-ci est toujours d’amélioré l’espèce et de conscientiser ses acheteurs sur les besoins spécifiques de leurs nouveaux compagnons. Il doit s’assurer que les petits qu’il produit soient achetés par des gens qui s’occuperont bien d’eux et qu’ils sont sérieux dans leurs démarches. Un éleveur est principalement un passionné ET une personne consciencieuse dans son programme de reproduction. Participer aux concours est un moyen de comparer son travail avec ses paires et ainsi de s’amélioré à son tour. Les concours sont un autre outil de travail très utile pour un éleveur sérieux. Gagner des prix, est uniquement un geste de reconnaissance de la part de ses paires pour la qualité de son travail et une preuve rigueur à montrer à ses clients.

    Malgré tout, il arrive souvent que des particuliers décident volontairement de faire reproduire leurs compagnons et de s’improviser éleveur car ils trouvent que les bébés sont mignons. D’autres ne veulent pas faire castrer leur mâle car ils disent qu’il sera malheureux. D’autres encore ne veulent pas séparer un couple de peur qu’ils meurent d’ennui ou de peine. Ses craintes sont légitimes mais infondées. Il est plus dommageable pour l’espèce de laisser se reproduire des animaux qui ne le devrait pas. Dans la nature, grâce à la sélection naturelle, seuls les plus aptes à survivre transmettent leurs gènes. En captivité, ce processus est contrôlé par l’humain. Il est donc de notre devoir de protéger l’espèce des maladies héréditaires et génétiques. Malheureusement, il est fréquent que ses élevages non officiels voient plusieurs de leurs petits mourir au bout de quelques années à peine. Bien entendu, le particulier n’avait pas de mauvaises intentions à la base, mais un manque de connaissances en matière du choix de ses reproducteurs.

    Il est rare qu’un véritable éleveur responsable ne dispose pas d’un ou plusieurs mentors et pas seulement pour le chinchilla. C’est vrai pour toutes formes d’élevage. Les connaissances nécessaires s’apprennent auprès de gens d’expériences et est impossible à acquérir seul. Il existe des personnes pour vous guider correctement si vous souhaitez réellement devenir un éleveur responsable. Le monde de l’élevage responsable est très ouvert à aider tous ceux qui veulent les écouter sans se créer d’œillères. Leur but n’est pas de taper sur les doigts ou de dénigrer les autres mais bien de conscientiser les gens et les aider dans leurs démarches.

     

    Article © Chinchillas de Minuit

    Pourquoi reproduire?

    Toutes informations © Chinchillas de Minuit


  • Toutes informations © Chinchillas de Minuit

    Pourquoi reproduire? 

    La reproduction avec pedigree

     

    Pour démystifier certaines choses, je vous ai écrit un article sur la reproduction des éleveurs éthiques et sur l’importance d’être dans un cercle d’éleveur ou une association.

    En show, on classe les chinchillas en trois catégories : 1er place, 2em place et 3em place.

    • 1er place : Chinchilla avec une belle conformation et une fourrure de très bonne qualité.
    • 2em place : Chinchilla qui comporte quelques défauts mais qui peut quand même reproduire du moment qu’il est pairé adéquatement pour combler ses lacunes.
    • 3em place : Chinchilla qui ne devrait pas reproduire.

     

    Il faut savoir que ce ne sont pas tous les chinchillas avec pedigree qui sont apte à la reproduction même s'ils proviennent d'élevages éthiques. Pour être classé comme un reproducteur, il doit avoir une conformation de 1er ou de 2em place. Les 1ers places sont des chinchillas qui peuvent être pairé facilement avec des chinchilla 1ers et des chinchillas 2em place. Idéalement, on pairera un chinchilla 2em place avec un chinchilla de 1er place ou plus rarement avec un chinchilla de 2em place qui comble les défauts opposé. Oui c'est bien joli mais de quoi elle me parle là?

    Eh bien, quand on fait partie d'une association, on doit faire évaluer nos chinchillas au moins une fois pour savoir où il se situe par un juge impartiale. Ce dernier a suivi une formation pour pouvoir juger tous pleins de petits détails. Participer à un concours permet donc de situer l'animal par à port à une moyenne. C'est de cette façon que l'on améliore l'espèce car plusieurs points regardés par le juge sont des indices de formation physique qui indique entre autre une bonne santé et qui permet d'obtenir une fourrure de bonne qualité. Chez le chinchilla la fourrure est l'un des points important.

    La reproduction avec pedigree

    Vous comprendrez maintenant pourquoi il est important d’être membre d’une association même si ce n’est pas obligatoire. Pour être membre d’une association, il faut être l’apprenti d’un éleveur qui appuiera notre candidature. Cette personne pourra faire le pont entre vous et l’association. En effet, les associations d’éleveurs comme la MCBA acceptent souvent les nouveaux membres beaucoup plus facilement ainsi. Pour garder son droit d’être éleveur faisant partie de l’association, il faut participer à des shows (environ un par année si vous avez eu des petits). Les shows permettent de classer les chinchillas dans les trois catégories mentionnées plus haut et de les enregistrer. Si l’association ne peut pas évaluer votre travaille et vous diriger vers l’amélioration de votre élevage, il ne sert à rien d’en être membre… Si vous présenter que des chinchillas de catégorie 3, il y aura aussi anguille sous roche l’association peut décider de vous radier après un certain temps.

    Suite à tout cela, il existe aussi un autre moyen de travailler sans être forcément Membre d’une association mais il faut sera toujours plus difficile d’obtenir de bons reproducteurs. La plus part des éleveurs étiques faisant partie d’une association ne voudront tout simplement pas vendre à des gens des chinchillas classé 1er et 2em place s’ils ne sont pas eux aussi membre d’une association ou d’un regroupement d’éleveur. La solution réside donc dans le besoin d’être un l’apprenti d’un membre. Pas toujours, mais souvent, si l’apprenti n’est pas membre et que son mentor à confiance en lui, un éleveur acceptera du lui vendre des chinchillas pour la reproduction. Le mentor devra donc épauler la nouvelle recrue et s’assurer qu’elle travaille adéquatement ses lignées pour pouvoir référencer son apprenti.

    Au Canada, on débute à peine l’élevage éthique. Le nombre d’éleveur est donc très restreint. Il est donc important de connaitre la lignée du chinchilla à reproduire grâce au pedigree qui nous donne simplement l’arbre généalogique du chinchilla. De plus, pour protéger les chinchillas de la consanguinité, nous sommes obligées d’aller en chercher à l’étranger car leur nombre en sol Canadien est encore pour le moment bien limité... Les USA est l’endroit qui nous est le plus facile de nous en procurer. L’Europe est aussi une solution envisageable, mais plus compliqué due au transport et à la douane.

    Bref, la route est longue pour devenir un éleveur éthique et responsable mais possible quand on y met bien des efforts, du temps des économies et de la patience. Car oui sa coûte chère et non on ne fait pas d’argent avec nos chinchillas…. On le fait par passion! Un chinchilla d’élevage coûte au minimum 350$ américain (souvent BEAUCOUP plus pour des mutations particulières) sans compter le voyage, l’entretien et les frais de membres… Tout se chemin a un coût que bien des gens ne le voient pas. C’est pour cette raison que les chinchillas d’éleveurs étique coûte plus chère…

    Article © Chinchillas de Minuit

    Pourquoi reproduire?

    Toutes informations © Chinchillas de Minuit





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique